En cas de brouillard, n'hésitez pas à nous contacter pour connaître les conditions de jeu        



Nos Partenaires
Recherche
Mots clés
Golf > Construction

Lun 23 Juil

La construction du National pas à pas

Le Golf National, dont la création fut décidée le 27 septembre 1985 par le Comité de la FFG et son Président, Claude-Roger Cartier, a demandé 3 années de travaux de juillet 87 au 5 Octobre 1990, date de son inauguration avec Ray Floyd, Greg Norman, Jeff Sluman et Marc Farry.

 

Le terrain de 139 hectares, a été choisi totalement plat et nu, terres agricoles depuis Louis XIV et le Château de Versailles dont il était l'une des terres à blé. Le choix permettait le modelage d'une topographie adaptée aux objectifs du concepteur, Hubert Chesneau : construire un stade de golf, pour y organiser l'Open de France et de nombreuses autres compétitions nationales ou internationales, tout en étant ouvert à tous toute l'année


Le terrain plat en 1987

L'idée reposait sur l'ouverture d'une zone de décharge de terres, provenant des fouilles de chantiers de la région parisienne, à des conditions attractives pour les entreprises, en raison de la proximité de Paris et la modicité des droits de décharge dans le marché de l'époque.
C'est ainsi que, pendant trois ans, 400 camions par jour ont apporté 1.600.000 m3 de terre lesquels, ajoutés aux 600.000m3 creusés sur place pour créer les plans d'eau, ont constitué le relief général des parcours et leurs abords.


Le terrassement de 1988

Un parcours de "links" avec des obstacles d'eau pourrait surprendre les puristes mais, outre l'orientation créative de l'Architecte, le concept de base en a imposé les caractéristiques. Il n'y a pas ou peu d'arbres car le parcours se devait d'être mature dès son ouverture et il n'était pas envisageable d'attendre les 25 ou 30 ans nécessaires à la croissance des arbres. Il y a des obstacles d'eau car les limons argileux du bassin parisien, peu perméables, auraient transformé les trous, entourés de buttes ou gradins naturels, en baignoires. Les eaux sont recueillies dans ces plans d'eau reliés, par canalisations enterrées, à la station d'arrosage.


Le terrain aujourd'hui (vu du même emplacement que la photo de 1987)

Après l'inauguration d'octobre 1990, l'Albatros a reçu son premier Open de France en juin 1991.
Dans la pluie et le vent de la première journée du premier Open de France sur l’Albatros, Nick Faldo ponctuait d'un "Tough but fair" (dur mais franc) son score de 71 : c'était gagné. L'Open de France avait maintenant sa Maison. D'autres appréciations favorables des joueurs du Circuit européen ont suivi qui classent l'Albatros parmi leurs parcours favoris.


Vue aérienne en 2002

Depuis 1991 (sauf en 1999 et 2001) et pour les années à venir, l'Open de France se dispute chaque année sur l'Albatros qui subira régulièrement quelques améliorations et évolutions exigées par les performances des joueurs.

L'Aigle fut ouvert en septembre 1991, quelques mois après l'Oiselet.



Historical record 


The French Golf Federation’s Executive Committee and its President Claude Cartier decided the construction of the Golf National in September 1985. Three years of work, from July 1987 to October 1990 finalised the course. It was then inaugurated by Ray Floyd, Greg Norman, Jeff Sluman and Marc Farry.

Hubert Chesneau golf-course designer was invited to create from past corn fields of over 139 hectares (350 acres), around the Chateau of Versailles (once home of Louis X1V), a Stadium course of International stature. On completion The Golf National would not only be the home for the French Open but also a centre for both National and International Championships. It would also be open throughout the year to the amateur golfer on a pay as you play basis.

The concept was based on opening a tip for roads or building diggings.
400 lorries a day moved a total of 1600,000 cubic metres of material with a further 600,000 removed to create water hazards. It was a tremendous challenge, which could have not succeeded without the total support of all involved.

One might be surprised with a links course with water hazards. These hazards and rolling terrain similar to that found in many Scottish Links courses became the concept. Trees took too long to grow in a short period of time when the course had to be, from 1991, a championship course. The hillocks or hummocks offered excellent facilities for television coverage of future championships.

As the course was created from a "clay base" it was essential that irrigation be of major importance so that the fairways would remain dry whilst any water would flow into the "hazards".

After the inauguration of The Golf National, the Albatros Course was the venue for the first French Open in June 1991 when, in a day of both wind and rain, Nick Faldo described the course as both tough but fair. Faldo was not the only world-class player to speak favourably of The Golf National, and it was of prime importance that many others supported Faldo. In March 1994 Golf Weekly ranked The Albatros Course 3rd European Championship Course through a survey carried out within the PGA Tour Professionals.
The Albatros Course is now the permanent venue of the French Open.

The Oiselet (Birdie) 9 hole course was opened in April 1991 and the Aigle (Eagle) 18 hole - in November 1991.